Le pouvoir anticancer des émotions : un ouvrage à mille lieux de la pensée magique

Publié le par drboukaram

Ceux qui ont lu le livre Le pouvoir anticancer des émotions le savent : ce livre ne parle ni de pensée positive, ni de pensée magique. Il prône plutôt un réalisme face à la mort et à la maladie. Les taux de cancer n’ont jamais diminué au cours des trente dernières années. À mon avis, il est temps de réexaminer cette question face à de nouvelles preuves scientifiques – provenant d’études effectuées sur des humains – démontrant l’impact de l’environnement sur le cancer.

Beaucoup d’études effectuées dans le passé étaient des études quantitatives subjectives ou biaisées. Si certaines étaient négatives, ce n’est pas parce que le lien entre le mental et le cancer n’existe pas, c’est simplement que nous n’avions pas encore tous les outils pour établir cette relation. Nous avons maintenant des preuves biologiques directes qui établissent un modèle biopsychosocial de la maladie. On réalise aujourd’hui que le corps et l’esprit interagissent ensemble et qu’il est préférable d’aborder la santé avec une approche intégrative qui permet de soigner une personne sous toutes ses facettes.

La majorité de mes patients font appel à des thérapies complémentaires. Ils le font car cela leur procure une paix intérieure et qu’ils espèrent ainsi contribuer à leur guérison. Pourquoi alors ne pas leur offrir des thérapies dont l’efficacité a été reconnue, à l’hôpital même, sous surveillance, avec des thérapeutes expérimentés ? Tout le monde y gagne : les médecins, les patients et les thérapeutes.

Mais pour éviter toute confusion, je le répète: le cancer n’est pas une maladie émotive et personne ne peut guérir d’un cancer sans traitement médical. La pensée positive ne guérit rien. La pensée magique non plus.

2 Responses to Le pouvoir anticancer des émotions : un ouvrage à mille lieux de la pensée magique

  1. Brigitte Côté

    Cher Dr Boukaram,

    J’ai lu votre livre avec beaucoup d’intérêt étant moi-même une femme atteinte du cancer du sein depuis 12 ans, métastasié aux os et au foie.
    Il y a 4 ans, on ne me donnait qu’une moyenne de 18-24 mois de survie. Je ne suis nullement croyante, je serais plutôt une militante athéiste. Je n’ai donc pas la foi religieuse, mais je suis une humaniste laïque convaincue. Tous les jours, je reçois des remarques, même des éloges sur mon air radieux, ma bonne attitude, mon réalisme devant la mort et ma façon de vivre le bonheur au quotidien. Je suis entourée d’amour, celui de mon conjoint, de mes filles, de mon père, de ma famille, de mes amis, de mes collègues. Ma survie, c’est à cet amour bienfaisant que je le dois.

    Je suis une lectrice avide des sciences de l’origine de la vie, l’évolution de l’être humain, la cosmologie, les mystères de l’univers. Je suis science et conscience.

    Brigitte Côté

  2. Évelyne Perron

    Ce volume m’a extraordinairement aidée.Une thérapie de bonheur,malgré un 2 ième cancer.Une philosophie de la vie qui devrait s’appliquer à tous,non seulement aux gens atteints de cette horrible maladie.Ça m’a appris à banaliser, à accepter de vivre avec,à être heureuse malgré tout.(développer notre capacité à cultiver le bien-être.)
    Je l’ai lu à xx reprises et je m’y réfère dès que je me sens rammollir face à cette terrible réalité…et voilà c’est reparti;la joie de vivre revient!!!!!en développant une paix intérieure,un sentiment de bien-être.

    Ce volume a été mon meilleur allié dans la maladie.

    merci,merci,merci dr.Boukaram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *